• Histoire


    Les Soeurs de St Joseph font partie d’un grand movement de vie religieuse apostolique feminine dans le sillage d’Angèle de Mérici, Mary Ward, le premier projet des Soeurs de la Visitation, les Filles de la Charité de St Vincent de Paul etc… AU XVIIIème siècle en France,quelques femmes désiraient vivre leur consécration à Dieu  au milieu des gens et non derrière les grilles d’un cloître selon les lois de l’Eglise et les coutumes de ce temps.

    Avec le soutien spirituel d’un Jésuite, le Père Médaille, d’humbles femmes se rassemblèrent en s’aidant  mutuellement à vivre une vie totalement donnée à Dieu et aux autres. Elles cherchèrent à répondre aux besoins de leur temps, et elles  devinrent des instruments d’unité et de réconciliation.

    Le 15 octobre 1650, l’évêque du Puy, Monseigneur de Maupas, reconnut officiellement la Congrégation des Soeurs de St Joseph qui se développait rapidement dans le Centre et le Sud Est de la France.. Plus de cent cinquante communautés ont été supprimées au temps de la Révolution Française. Les sœurs se dispersèrent, certaines furent emprisonnées et cinq d’entre elles moururent martyres, guillotinées.


    Après les tourments de la Révolution, des communautés se sont reformées progressivement, et Lyon devint l’origine de la plupart des congrégations de St Joseph dans le monde entier. Le 14 juillet 1808, douze jeunes femmes prirent l’habit sous la tutelle de Mère St Jean Fontbonne, une ancienne sœur rescapée des prisons révolutionnaires. Parmi elles, Mère St Jean Marcoux fut envoyée en Savoie en 1812. Comme fondatrice de la Congrégation de Chambéry, à son tour elle a envoyé des soeurs à St Jean de Maurienne et à Moûtiers en Savoie, à Turin et à Pignerole dans le Pièmont, ce qui a donné naissance à de nouvelles branches de Sœurs de St Joseph.

    A partir de 1851 les soeurs de Savoie allèrent en Inde pour renforcer la mission des Soeurs de St Joseph d’Annecy, à Carondelet aux Etats-Unis et se sont établies au Centre de la France .Comme premières religieuses catholiques à aller en Scandinavie après le Réforme protestante, elles se répandirent au Danemark(1856), en Suède (1862), en Norvège (1865) et en Islande (1895). En même temps leur mission s’est étendue au Brésil (1858) et en Russie (1863) d’où elles seront  chassées par la Révolution. En 1872, une branche fondée à Rome par les sœurs de Turin s’est unie à Chambéry.

    L’expansion continue au XXème siècle en Europe (Belgique, Suisse, Allemagne, Irlande et République Tchèque) mais aussi au Pakisrtan, à Madagascar où les soeurs de St Joseph d’Aoste ont continué la mission, au Liberia d’où les soeurs se sont retirées au moment de la guerre civile et enfin en Bolivie.

    Le siège de la Congrégation a quitté Chambéry pour Rome en 1946.

    Au commencement de ce siècle, d’autres missions ont été établies en Tanzanie et au Mozambique.. 

    Depuis les trente dernières années, des laïques associés partagent la richesse de notre spiritualité.

     

    Galeria de fotos